Une belle histoire vraie

C’était en 1998, je rencontrais madame DE BEAUMONT (comtesse de son ancien état). c’était une de mes fidèles clientes.

Celle-ci fort sympathique était âgée de 92 ans.

Dans la conversation elle m’évoqua, que depuis 1928, elle recevait chaque année une allocation de 96 bouteilles; et que ses petits enfants et neveux s’empressaient d’aller chercher à la cave à la veille des fêtes de noël …

Elle me dit alors que son père lui avait offert cette rente en bouteille pour fêter sa majorité, alors à l’époque fixée à 21 ans. Le prix de la bouteille en euro constant aurait valu aujourd’hui 28 euros, soit donc une rente de 96×28 = 2688 euros / an.

Le problème ou plutôt la bonne pioche; c’est qu’aujourd’hui ce vin vaut au minimum 500 euros et les grandes années, si on le garde; entre 2000 et 4000 euros la bouteille…

J’ai calculé que sur la base minimale de 500 euros; madame la comtesse a touché 96 bouteilles x 500 x 70 ans = 6 720 000 euros. (jusqu’en 1998) la date ou j’ai déménagé.

Il s’agissait du non moindre château LATOUR 1er grand cru classé de PAUILLAC.

A l’époque ce vin n’intéressait pas le monde entier.